Le micro station d’épuration est constitué d’une cuve avec plusieurs compartiments. Pour qu’elle puisse bien fonctionner, elle a besoin d’énergie qui se déroule en trois étapes notamment le prétraitement des eaux usées, la filtration biologique et enfin la clarification ou la décantation finale.

Première étape : le prétraitement des eaux usées

La première étape du micro station  commence par le prétraitement dans le premier compartiment. Cette phase consiste à séparer les éléments solides et liquides des eaux usées domestiques. Mais elle permet aussi le stockage des boues résultant de la seconde phase. Le micro station produit un sortant liquide qui s’adapte au traitement secondaire. Il permet aussi de stocker les boues produites. Cette première phase de micro station d’épuration a pour objectif de ne pas engendrer de mauvaises odeurs. Ce système est écologique parce qu’il n’utilise pas de produit chimique pour traiter les eaux usées. Il est extrêmement compact, adapté aux petits terrains. Son installation est rapide et sa durée de vie est limitée par l’intégrité du matériel que ce soit en béton ou plastic. Le prétraitement des eaux usées est une activité de séparation des matières solides avec les matières liquides.

Deuxième étape dans le micro station : filtration biologique

Un micro station d’épuration engendre plus de boues que les autres systèmes. Elle est très sensible aux variations de charges qui sont beaucoup plus marquées sur une habitation individuelle que sur une ville entière. C’est pour cette raison qu’on passe par la deuxième étape. On réalise dans le second compartiment appelé réacteur biologique quelques activités de filtration. Dans celui-ci, le générateur d’air purifie l’effluent en mettant en contact des bactéries épuratrices. Celles-ci permettent de dégrader cet effluent afin de réduire la pollution. Cela génère de l’eau, du gaz et des boues. Ces dernières sont décantées puis stockées avec les boues du prétraitement.

Par ailleurs, cette deuxième phase dans le micro station permet de dissoudre continuellement de l’oxygène nécessaire à l’oxygénation des bactéries aérobies, naturellement présente dans les eaux usées. Ces eaux sont décantées puis stockées avec les boues du prétraitement. Enfin, il faut noter que cette étape peut être réalisée à l’intérieur de deux cuves ou compartiments bien distincts ou réunis dans un seul avec une temporisation horaire.

Troisième étape dans le micro station : la clarification

Le micro station entraîne de fréquents problèmes de pollution, de flore bactérienne régulièrement dégradée et donc de mauvaise digestion des nutriments. Ceux- ci sont  contenus dans les eaux usées. Mais, il pourrait aussi y avoir des problèmes d’odeurs. C’est pour cette raison qu’on passe à la troisième phase d’épuration. Celle-ci est la clarification ou la décantation secondaire. Dans cette phase, les eaux usées sont traitées et rejetées en fonction de la nature du sol par infiltration directe dans le sous-sol, par irrigation des végétaux ou après une étude et avis favorable du SPANC ou Service public d’Assainissement non collectif, directement en cours d’eau.

Il est à noter qu’il est tout à fait possible d’effectuer la troisième phase a l’intérieur de deux cuves ou compartiments bien différents ou réunis dans un seul avec une temporisation horaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici